Rénovation de la résidence secondaire : et si on pensait au rachat de crédits ?
20 août 2018
Hausse des impôts et de la taxe foncière : le rachat de crédit peut aider
16 octobre 2018
Afficher tout

Financer la rénovation des fenêtres : la solution rachat de crédit

Crédit d’impôts, aides financières, primes… pendant plusieurs années, certains travaux de rénovation ont bénéficié de coups de pouce particulièrement intéressant. Mais pour rénover ses fenêtres ou ses volets, les aides financières de l’Etat sont désormais devenues très rares. Ces travaux sont pourtant indispensables pour une meilleure isolation et un meilleur confort. Et si on pensait au rachat de crédit ?

Rénover ses fenêtres ou ses volets : oui, c’est rentable !

Des vieux volets mal isolés, des baies vitrées en vitrage simple ou encore des fenêtres qui n’isolent plus du froid, des courants d’air ou de l’humidité… Lorsque les menuiseries de la maison vieillissent, c’est le confort de toute l’habitation qui en pâtit. Tout comme la facture d’énergie : on estime ainsi que la déperdition d’énergie atteint facilement 10 à 15 % lorsque les fenêtres ou volets sont mal isolés. Et c’est d’autant plus ennuyeux lorsque les tarifs d’énergie augmentent… Au 1er octobre 2018 par exemple, la seule facture de gaz va encore augmenter de 3,3 % en moyenne pour les particuliers qui utilisent le gaz de chauffage.

Mieux isoler les volets, les fenêtres et les portes peut donc vite s’avérer rentable, sans compter le gain en termes de confort et de mieux vivre. Mais encore faut-il pouvoir financer l’investissement.

Regrouper ses crédits pour dégager une enveloppe budgétaire

Les aides financières sont désormais de moins en moins nombreuses. Le crédit d’impôts pour la transition énergétique (CITE) par exemple ne s’applique plus depuis 2018 pour la rénovation des fenêtres et des volets. Certaines villes proposent une aide à la rénovation, mais elles restent rares.

Regrouper ses crédits est l’une des démarches financières possibles pour bénéficier d’une enveloppe budgétaire. Il s’agit en effet de « fusionner » ses emprunts en cours, en ajoutant une allonge financière correspondant au montant des travaux. Objectif : avoir une meilleure visibilité sur son budget… mais aussi pouvoir effectuer les travaux sans se serrer la ceinture. Sans compter l’économie sur les factures d’énergie une fois les travaux terminés !

Faire une simulation en ligne

Image © Unsplash