Rentrée scolaire : mieux organiser son budget avec le rachat de crédits
19 juillet 2018
Mensualités de prêt : comment calculer sa capacité d’emprunt ?
17 août 2018
Afficher tout

Rachat de crédits : des solutions pour sortir du découvert bancaire

Terminer le mois dans le rouge, cela peut arriver. Mais quand la situation financière est toujours compliquée mois après mois, c’est qu’il est temps de trouver une autre solution pour sortir du découvert bancaire. Le rachat de crédits est l’une de ces solutions. Elle est bien plus répandue qu’il n’y paraît.

Réorganiser son budget pour éviter le découvert

Le découvert bancaire peut faire suite à une importante dépense imprévue. Des réparations urgentes sur la voiture par exemple, un budget vacances plus conséquent que prévu ou encore des appareils ménagers à changer… Dans ce cas, la cause du découvert est connue, et c’est déjà une première étape pour arriver à réorganiser ses dépenses mensuelles.

Mais les difficultés financières peuvent également se présenter lorsque les charges diverses dépassent chaque mois le montant des revenus. Il faut alors identifier les charges où une économie est possible. Certains ménages choisissent ainsi de réduire pour quelques temps le budget alloué aux sorties. Pour d’autres, c’est le remboursement des crédits divers qui constitue la charge mensuelle la plus importante : crédit immobilier, crédits à la consommation… Cela peut rapidement représenter plusieurs centaines d’euros tous les mois, prélevés à des dates différentes au fil des semaines. Et dans cette configuration, c’est le rachat de crédits qui offre la meilleure alternative. Les emprunts sont regroupés, afin de bénéficier d’une mensualité moins élevée. Le taux de crédit est renégocié au passage pour une meilleure économie.

En France, une demande de rachat de crédit sur trois est effectuée par un couple. Deux personnes sur trois sont dans une situation professionnelle stable avec un CDI. C’est donc loin d’être une solution financière uniquement réservée aux personnes en situation de surendettement !